05.07 2017

Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Un patron qui a traversé les difficultés

Le groupe Pão de Açúcar dirigé par Abilio Diniz (http://www.lefigaro.fr) fait face à de graves difficultés financières au cours des années 1990, en pleine crise. En 1999, un rapprochement financier et commercial est opéré entre Casino et GPA. Il participe au Conseil Monétaire National en pleine phase d’hyperinflation, dans les années 1980. Le plan de relance sévère déployé par Abilio Diniz permet de sauver le Grupo Pão de Açúcar, qui licencie vingt mille employés, vend ses activités dans la péninsule lusitanienne et ferme un tiers des grandes surfaces.

L'opposition du patron de Casino et l’abandon de la Banque Brésilienne de Développement feront échouer l'union de Carrefour Brésil avec Grupo Pão de Açúcar. Abilio Diniz entend saisir l’opportunité de transformer son groupe en numéro deux mondial du secteur de la distribution en réalisant la fusion du groupe GPA avec Carrefour Brésil en 2011. GPA doit affronter la rivalité du Français Carrefour sur ses terres brésiliennes. GPA retrouve son équilibre comptable à l'issue de la crise et commence à discuter de collaboration avec Casino.

La foi, la famille et Le sportsont essentiels pour Abilio Diniz, un homme attaché aux valeurs

Homme pour qui les valeurs de la famille sont primordiales, Abilio Diniz a eu 6 enfants. Extrêmement attaché à Sainte Rita, qui n'est autre que la patronne des situations perdues, l'entrepreneur est catholique pratiquant. Fondateur de l’équipe d’Audax, destinée à repérer les jeunes potentiels, Abilio Diniz fait également partie du groupe consultatif du São Paulo Futebol Clube. Convaincu des bienfaits de l'entraînement sportif, il met en place des espaces de gym dans les supermarchés GPA et incite son équipe à prendre part aux marathons sponsorisés par l'entreprise.

La société de capital-risque double sa participation dans le capital de Carrefour France, l'entreprise d’Abilio Diniz est le quatrième actionnaire de Carrefour avec 5,07% des parts. Il revient dans le secteur de la distribution au Brésil, à soixante dix-huit ans et en compagnie d'un associé de premier plan. Depuis son départ du groupe GPA, l'homme d'affaires consacre son temps à Brasil Foods et recherche de nouveaux investissements. En 2013, Abilio Diniz devient président du conseil d’administration de BRF (Brasil Foods), un leader de l'agroalimentaire.